( 26 novembre, 2014 )

Déménagement du blog

Nous déménageons sur un autre site car celui ci est « plein » , nous ne pouvons plus mettre de photos, la capacité de stockage étant limité. Je vous invite donc à vous rendre sur :

« crazygirlsaroundtheworld.tumblr.com »

Pour lire la suite de nos aventures
( 22 novembre, 2014 )

Hampi ou la cité aux deux visages

Il existe à Hampi deux rives avec des ambiances bien différentes :

-Hampi bazaar là où nous résidons , ici il est interdit de consommer de l’alcool et d’autres substances illicites , c’est la cité touristique de là oú partent toutes les activités
-et l’autre côté de la rivière , pas Babylone mais presque …oú s’en vont tous les ROOTS, mais les vrais de vrais pour faire ce qu’on ne pouvait pas faire plus haut…
Il y’a un bateau qui assure la liaison entre les deux rives mais qui s’arrête à 17h30..si vous arrivez après il faut négocier le trajet qui peut devenir très onéreux et s’arrête aux environs de 19h.
Cela confère à Hampi une dimension mystique , de part la beauté des lieux ,ce côté cité fortifié par les rochers qui l’entoure mais aussi par  ses règles et ambiance bien différentes…
image
image
Pour faire simple Hampi est planté dans un panorama digne d’un film d’Indiana Jones métis  Lara Croft .
Revenons à notre arrivée avec notre guide Patrick , qui nous suggère de prendre un bon café après notre périple noctambulien et nous expose ses plans : aujourd’hui tous les temples sont gratuits , il faut donc en profiter !
Le temps d’une douche et d’une petite sieste et nous voilà repartis sur les sentiers de la découverte , visites de deux magnifiques temples et un coucher de soleil en haut d’une colline a quelques kms de la ville : un des plus beaux de notre vie !!!
image
image
image
image
image
image
image
image
image
Et pour finir cette première journée à Hampi , Patrick nous dégotte des bières pour qu’on puisse les siroter discrètement sur le toit de notre guest house, comme il dit « incredible India, everything si possible »
image
Le lendemain reposées et apaisées , le bus n’est plus qu’un vilain souvenir , nous partons à la découverte de notre cité et ne pouvant plus de curiosité nous passâmes de l’autre côté de la rive .
image
Une ambiance très sympathique , hippies et baba cool , ne sachant pas trés bien où aller, un gars nous propose de louer une mobylette pour un prix dérisoire !
image
Let’ s go , il y a un lac à voir et le Monkey temple !
image
image
image
Comme son nom l’indique beaucoup de singes , à qui nous distribuons bananes à gogo , que nous pouvons même toucher et prendre leur petites mains dans les nôtres…trop chou
Enfin eux ne perdent pas le nord , ils essayent d’ouvrir nos sacs pour en extirper le sachet de banane , malin comme un singe?
image            image   image           image
Encore un coucher de soleil à se rouler par terre , mais vite il faut rentrer si nous ne voulons pas rater le dernier bateau !
image
Achats de bières effectuées pour pourvoir notre apéro et nous filons vers la rive …et ce qui devait arriver,  arriva..we ´ ve missed the last boat !  nous négocions bien et nous effectuons  le trajet retour à bord d’un coconut boat  : une embarcation en bois et feuille de bananier tressées ressemblant a une demi noix de coco, et pas de moteur , seulement le capitaine qui rame ! Finalement pas de regrets c’était à faire !
image
Puis Clothilde s’´est mêlée à un groupe de femmes au bord de la rivière et a fait une offrande à Shiva , celles ci déposaient des bougies flottantes dans le courant de la riviėre …journée magique !
image
Le lendemain , nous avons changé de moyen de transport , le sport commençait sérieusement à nous manquer, et nous voilà parti pas de bon matin certes ,sur les chemins a biiicyyycletttteeee ….
Visites de temples , exploration des environs en mode VTT avec nos vélos de compet’.
image
image
image
image
image
Et par hasard , nous découvrîmes un chemin qui indiquait une cascade…Rama un habitant du coin nous propose de nous y amener et sans lui cela n’aurait pas été possible car le chemin n’était pas « balisé ».
En mode treck dans la bananeraie sur les pas de notre guide , traversée de bras de rivière en sautant d’un caillou a l’autre , plage de sable  : enfin ce qu’on aime , nature et sentiers inexploités!
image
image
image
Il nous explique que le paysage que nous apercevons est recouvert par les eaux pendant toute la durée de la mousson : impressionnant ! C’est de là que vient l’érosion de ces rochers lissés sur lesquels nous marchons , on se croirait dans un décor de star wars …et la fameuse cascade  a un débit impressionnant dans les cavités  que l’eau a formée…
image
image
image
image
image
Sur le chemin du retour Rama veut nous montrer le crocodile…punaise heureusement qu’on y a pas été toutes seules sur ce sentier! Mais malheureusement pour la photo il n’est pas à son transat -rocher habituel .
Notre guide ,trés protecteur ,nous chasse même un taureau égaré qui a pour habitude de charger ..
Super balade et c’est bien contente de notre excursion que nous terminons cette journée au rythme sportif par l’ascension de Matonga hills , colline située non loin de notre cité pour admirer  un panorama a 360° des environs ( la ville , la rivière, le Monkey temple de la veille , les temples ) .
image
image
La vue est à couper le souffle , le chemin pour y accéder aussi … et bien sur , le coucher de soleil qui est un rite de passage obligatoire ici.
image
Les guides proposent tous d’accompagner les touristes pour le lever et le coucher du soleil…vous comprendrez que nous n’avons pas eu le courage de faire les deux….
 C’est sur ces images que s’achève notre séjour dans cette ville qui revêt finalement milles visages .
image
Don’t worry , be Hampi!!!
( 21 novembre, 2014 )

Suite patnem

image

Oooh patnem beach ou comment prendre goût aux plaisirs de l’Inde …nous sommes restées 3 Nuits et 4 Jours dans ce petit paradis . Ok on avoue on était tellement bien qu’on a pas cherché à découvrir les alentours , en même temps nous avions besoin de repos et d’un repis .
Alors entre nos magnifiques grasses mat’ , les bains de soleil ,nos apéros coucher de soleil sur la mer les pieds dans le sable ,un super massage sur la plage voisine ( oui on a poussé jusque là ) , nos ballades digestives et à visée trophiques le long de la plage , on a pas eu le temps ni l’envie de faire d’autres découvertes : bref c’était notre thalasso a nous!

 

image

image

image

 

 

image

Cependant , nous avons fait de belles rencontres :
- Rocky , un indien Cashmiri , « responsable » de la première paillote que nous avons visité en débarquant sur la plage , trés avenant , figure de grand frère , honnête ,qui s’est révélé de bons conseils pour nous et nous a rendu quelques services .
- le patron du Namaste où nous avons séjourné ( connaît pas son nom) , préoccupé de notre confort et de notre sécurité, on va dire figure paternel ( d’ailleurs il avait l’air de faire un trés bon papa pour ses enfants en bas âge)
-Marco cité précédemment et Hans son pote, éternel fumeur de joint , ainsi que toutes les personnes gravitant autour :la joyeuse bande toujours à la même place de jour comme de nuit.

image
-le gars du cyber café ( mais pas trés sympa)
-le vendeur de bouteille d’eau qui nous a vu un certain nombre de fois

Au terme de notre séjour , nous nous sentions chez nous sur cette plage , et les deux french girls avaient déjà leur habitudes…

image

Notre départ fut donc riche en émotions , un feu d’artifice rien que pour nous , Marco qui nous a invité à manger et pleins de recommandations et de bienveillance de la part de toutes ces personnes . Bref un bon feeling ,de bonnes énergies , rencontres de personnalités marquantes et un séjour trop court mais il faut avancer , c’est le jeu! Nous étions dans un petit cocon mais L’Inde ne peut pas se résumer à ça…

image

Nous prenons le 18 au soir le bus en direction de Hampi dans le Karnataka , au centre de l’Inde du sud pour 8h de trajet prévu …Nous nous étions préparés psychologiquement , mais tu ne l’es jamais assez ici !
En effet , réserver son bus la veille pour le lendemain ,ne laisse pas un grand choix de places : plus de couchettes , seulement des sièges semi inclinables ….sur le coup on s’est dit « la grande classe c’est comme une buisness classe pour un Tokyo -Nouméa  » même pas peur !
Évidemment , notre bus « Paulo »est arrivé avec une bonne heure de retard au point de rdv , il est 22h.
Mais quel engin ! Capot surlevé ( certainement pour éviter la surchauffe) , des vibrations inexpliquées ,des bruits plus que douteux et une incapacité à dépasser le 50km/h sans parler des côtes ou le bus s’est même éteint une fois car plus de reprise…
Passé les premières heures nauséeuses ( pire que certaines traversées en mer) , nos chauffeurs se sont mis à prendre des pauses cigarettes toutes les heures, sans oublier de réveiller tout le bus pour descendre a chaque arrêt.
NB : en Inde à chaque changement d’Etat , un contrôle de police est réalisé , ici ce fut la lampe torche dans la tête de chaque passager au où cas ou nous serions recherchés…ou histoire d’interrompre ton assoupissement..
NB 2 : certains passagers préfèrent le confort du sol a celui d’un siège libre…ce qui peut devenir compliqué quand sa tête cogne contre vos chaussures.
Résultats des courses : nuit blanche inoubliable , les heures défilent mais le bus avance malgrès tout vers l’infini et l’au delà .
Le soleil se lève et nous marquons une énième pause dans un bourg voisin de Hampi , tous les passagers du bus ont alors des têtes de morts vivants et nous attendent une dizaine de guides nous assaillant a la sortie du bus pour nous vendre leur services et des logements à notre future étape.
La moitié des voyageurs , épuisés se laissent embarquer avec eux pour la fin du voyage .
C’est donc le bus a moitié dégarni que nous arrivons à notre destination finale .
Il est 7 h 30 , le paysage est féerique nous sommes épuisées autant qu’ émerveillées .
Mais c’est sans compter sur le troupeau de guides touristiques qui se jettent (tels des animaux affamés )sur notre véhicule a l’arrivée à la gare routière .
Des mains apparaissent à la fenêtre , elles forcent l’ouverture de celle ci, nous luttons, on se croirait dans un film d’épouvante !!
La sortie fut tout aussi épique , nous avons dû faire preuve de sang froid et de fermeté pour sélectionner le rickshaw ( tuk -tuk ) de notre choix .
Rajdou alias Patrick ( buisness name) fut l’élu en nous séduisant par ces deux phrases de français et sa bonne tête . Il devint par la suite notre guide pour la journée bien qu’un peu collant.
Comme a notre nouvelle habitude , la troisième guest house visitée fut la bonne et le prix encore une fois bien négocié. ( moins de 10 euros la nuit , girls in progress!!)
Vue sur la rivière bordée de cocotiers ,en contrebas du toit de notre hôtel , c’ est la promesse calme du réconfort que va nous apporter Hampi.

image

( 17 novembre, 2014 )

suite bombay

 la benediction des hindous

Nous avons donc passé deux jours dans cette Busy city  : très sollicitante , bruyante , harassante et contrastée.
Ici se mêle , la pauvreté dans la rue et les millionnaires avec des centres commerciaux de luxe ( hors de prix pour des européens lambda comme nous ) et des hôtels haut de gamme comme le tajmahal palace , ou nous avons dû passer un contrôle de sécurité pour accéder à leur commodités.
 Mumbai ( ville la plus chère d’Inde) compte plus de 16 millions d’habitants et les indiens naissent avec un Klaxon greffé dans leur paume. Un français qui vivait ici,explique cela par un besoin que les indiens ont,  d’évacuer leur tension par ce moyen de communication…pourquoi pas ..j’avais bien un voisin qui criait tout les soirs…mais quand ils s’y mettent tous je vous laisse imaginer .
A peine arrivé , nous avons cherché un moyen de quitter la ville rapidement pour pouvoir ,au moins , nous remettre des préparatifs du départ déjà fastidieux depuis un mois  et du long vol que nous avions effectué.
Ainsi nous voilà parties pour Goa , où plutôt Margao Railway station , allez trouver la bonne gare à Mumbai où l’on ne les comptent plus …
imageimage
Train  de nuit où ils ne restaient plus que des places dans la 2nd classe climatisée ( le grand luxe) …mais voilà notre surprise, pour nous qui rêvions de se reposer dans le train couchette , une famille indienne avec toute la marmaille ( de 7 Mois à 77 Ans )  assise sur nos couchettes et qui nous demande d’échanger nos places pour qu’ils puisse bénéficier des lits du bas pour les gamins …
Il est 23h , le train démarre et les enfants , ainsi que les vendeurs de bouffe commencent à s’agiter , la nuit promet d’être longueee
imageimage
Samedi 15 novembre , réveil matin 10h40, pas comme des fleurs , nous somnolons encore ,  malgrès nos boules quies et le cache œil ,nous avons profité de la vie nocturne de la fourmilière du train ( change du bébé , néon de bloc opératoire dans la tronche , jeux et cris des enfants )
Le train arrive dans 5 min, panique , on remballe tout en vitesse il faut être prête à sauter du train ( et de la couchette suspendue) !
Faux réveil , le train a au moins 1 h de retard.
Enfin arrivées a Margao ,épuisées , nous décidons de ne pas nous rendre à Goa , car d’après nos sources locales , c’est une grande ville pour les teufeurs ( rave party & cie ), donc loin d’être de tout repos et un grand attrape touriste .
Direction Patnem beach , où il fait bon vivre , paraît il , encore 1 h de train après un certain temps d’errance dans cette typique indian ´s style gare.
NDLR: définition de l’Indian style : désorganisé, , délabré, deguelasse, bruyant et toilette a la turc. (A interpréter selon le contexte)
Enfin a la gare de Canacona déserte, nous sommes à la campagne , pas de taxis ni de tuc tuc , mais un couple de visage pale nous propose de partager leur navette  , il faut d’abord aller au village voisin pour trouver le seul Distributeurs de billets du coin !
15h , nous foulons enfin le sable de la plage de Patnem bien plus accueillante que nos étapes précédentes , l’épreuve n’est pas terminée ; il nous faut encore trouver un logement sous 40° , 80% d’humidité et chargées comme des bœufs.
Après la visite de 3 huttes en bord de mer (dont un qui nous vendez sa douche hot water …qui était pour ainsi dire le cadet de nos soucis )  ,quelques négociations plus tard et au vue de notre état de fatigue extrême  nous optons pour la cabane perchée du Namaste guest house .(700 roupies la nuit soit 10 euros ) un peu au dessus de notre budget mais nous partageons notre balcon avec un cocotier ! Et le boss super sympa :  » just relax, take it
easy and calm »
le balcon de notre hutteNamaste guest house
Une douche plus tard ( la plus salvatrice à ce stade du voyage ) , et nous voilà parties à la découverte de patnem .
La plage est calme , ornée de paillotes restau , l’ambiance y est bonne enfant , les gens souriants et accueillants.
Ici indiens et touristes se mélangent , nous allons y être bien. On décide d’y rester 3 jours pour se refaire une santé et profiter des bons côtés de l’Inde .
imageimage
Une nuit de 15 h après ( oui on était fatiguées ) dans notre King size bed , nous voilà retapée et prête à commencer notre périple.
Le lendemain matin, nous avons rencontrés Marco ou Albert pour les intimes ( un hémiplégique alcoolo -tabagique  anglais ) très sympathique néanmoins. Scotché à son fauteuil depuis des jours , a déjà 5 bières au réveil et bavard comme une pie, nous donne quelques tuyaux sur la région et nous offre même des fraises , car Marco connaît tout le monde et tout le monde le connaît .
Après quelques courses de fruits et légumes locaux au marché, nous nous sommes prélassées toute l’après midi sur nos sunbath ( transats) et siroté du water melon juice en rédigeant nos journaux de bord respectifs .
Watermelon juice timeClo et les vaches sacreesPatnem beach bisPatnem beach
( 17 novembre, 2014 )

Notes des administratrices

les connections internet étant très primaires en Inde ( ainsi que nos logements) nous ferons du mieux possible pour mettre à jour le blog.

De plus c’est une première pour nous , nous ne maîtrisons pas encore les subtilités de la chose ..
Pourquoi pas Facebook ?  ( que nous gérons mieux et qui telecharge plus vite les photos…Allez savoir pourquoi d’ailleurs ?) Vous ne pourriez pas tous avoir accès à nos nouvelles et cela reste un choix de votre part de suivre notre avancée autour du globe, à travers ce site.
 Il se peut que les photos ne soient pas en adéquation avec les textes ,de suite .( temps de téléchargement des photos)

Il nous faut aller dans les cybers café pour mettre les photos à jour et je peux vous dire que ça courre pas les rues…. Les gens nous demandent pour quoi faire ? « You’re in India ,just relax and enjoy  , you don’t need internet » ….
Nous passons donc pour des geeks ! Qu’importe ! si nous ne mettons pas à jour le blog dés le départ il ne le sera jamais…
Bien entendu  , les nouvelles ne seront pas fraîches du jour , même des fois pas hebdomadaire car nous avons prévu des séjours into the wild que ce soit en Inde ou en Australie voir même ailleurs mais nous n’y sommes pas encore.
A chaque étape suffit sa peine.
Quant aux vidéos , nous en avons déjà des collectors mais toujours en relation avec le débit national , elles ne seront publiables que depuis Kuala Lumpur ou de l’Australie, il faudra donc patienter pour voir nos têtes de vainqueurs en action.
Pour revenir à notre périple , nous n’avons pas un très gros budget pour les 8 mois à venir , l’Inde étant censé être notre destination la moins coûteuse et déjà nos roupies s’envolent a une allure effrayante …transports , repas, logements…bref nous ne sommes pas dans un voyage vacances classique  ( où l’on se fait plaisir de but en blanc) , le défi est de tenir jusqu’au bout : physiquement, moralement et financièrement .
De là, commencent nos anecdotes de voyageuses radines , à la recherche du bon plan et toujours moins cher ou l’art de négocier à nos dépends parfois.
Pour encore , nous  ne sommes pas à plaindre , surtout quand il s’agit de s’allonger sur une plage et que pour l’instant cela reste gratuit.. ;)
Comment voyageons nous?
Nous avons programmé tous nos billets d’avion à travers le monde, de pays à pays  , mais quant aux destinations internes cela se décide au moment , prix, faisabilité , conseils de locaux ou voyageurs croisés, bref au feeling …en essayant de toujours avancer et ne jamais revenir sur nos pas.
Nous voilà donc parties depuis 5 jours de Toulouse , avec un sac à dos de 10 kg chacune et le strict minimum de survie à l’intérieur mais sans oublier notre gopro, appareil photo et autres matériels numériques indispensables à la gestion de ce blog .
Il ne reste plus qu’à vous souhaiter  ,
  »Bienvenue (ou Namaste ) dans notre tour du monde express  » :
 Accrochez  votre ceinture  ( pour autant qu’il y en ait ), n’oubliez pas l’antimoustique , la crème solaire et votre aquatabs !!!! Et en avant pour l’aventure!!
( 15 novembre, 2014 )

1ère étape : India !

nous voilà donc parties de Toulouse depuis 4 jours seulement et l’impression d’être loin de nos habitudes et confort depuis plus longtemps déjà.

les trajets furent épiques et anedoctiques , je n’aurais pas assez de temps pour tout vous detaillez car la bonne connection internet étant rare en Inde nous sommes obligés de limiter le contenu.

on se rattrapera en Australie , promis ;)

pour resumer nous avons passer deux jours a bombay ou mumbai pour les intimes, notre arrivée à 1h du matin , nous a de suite plongé dans le bain ….traversée de la ville en taxi pas par les plus beaux quartiers…

ici les gens dorment par terre dans la rue , entassés les uns sur les autres , donc c’est une marée humaine que nous decouvrimes sur le sol de bombay…notre premier hotel était plus que miteux , le quartier limite et en plus très cher pour le pays…

dès le lendemain nous nous sommes dirigés vers le quartier touristique de Mumbai : Colaba, ou grâce au lonely planet nous avons trouvé une guest house, digne de son petit prix mais correcte et plus chaleureuse … Le quartier aussi d’ailleurs… De la nous avons sillonné une partie de la ville a pied , pour atteindre la plage de la ville où nous avons pu nous reposer un peu et admirer le coucher du soleil.

DCIM100GOPROcoucher de soleil chowpati beach

mais ici pas de short ni de débardeur , et encore moins de baignade en maillot…

oui il fait au moins 36° , et je vous parle pas du taux d’humidité !!

les photos et les videos arrivent au compte goutte selon les possibilites internet et la suite des aventures aussi..

 

( 6 novembre, 2014 )

Petite présentation des crazy girls

Et non, nous ne sommes pas un » girls band » musical mais seulement deux meilleures amies qui partons à la conquête du monde.

Originaire de Nouvelle Calédonie, après plus de 8 ans en Métropole, nous décidâmes de rentrer à la maison…. Durant notre séjour à l’autre bout du monde ( l’Europe) nous avons eu l’occasion de pas mal voyager ..Déjà qu’on était pas les plus mal loties de base , en effet pour ceux qui ne connaissent pas la Calédonie est une petite île perdue dans le pacifique à 2h de l’Australie et de la Nouvelle Zélande, et…. c’est un paradis .

J’ai eu l’ambition il y a de cela quelques années de comparer mon pays , de visiter les 200 plus belles plages du monde ,afin d’obtenir la certitude que j’avais eu la chance de naître dans le plus bel endroit du monde.

Après tout qui n’est pas chauvin?

Pourquoi un Tour du monde  ??  ( au soleil ) :

-  de un  pour fuir l’hiver métropolitain ,

- de deux pour se rassasier de voyages avant de rentrer et d’avoir enfin envie de se poser à notre retour

- la troisième on le découvrira au fur et à mesure avec vous !

nous partons donc mardi 11 novembre 2014  pour débuter Notre « WORLD TOUR »  en 8 mois

Capture d’écran 2014-11-06 à 11.24.41

 

|